Droite et laïcité : exploration d’un nouveau binôme politique / SISR 2019

Appel à communication pour la session thématique : Right and secularism: exploring a new political pairing / Droite et laïcité : exploration d’un nouveau binôme politique
organisée par Stéphanie Tremblay (UQAM) et Guillaume Lamy (UQAM)
Date limite de proposition des communications : 16 décembre 2018
Abstract (English):
There was a time when secularism did not mesh with the aims of the political right. The debates surrounding the 1905 law in France and the diversity of voices among Quebec secular activists in the 1960s testify to this fact: secularism was a leftist project during the 20th century. How, then, do we explain why this is now among the cardinal values of many parties and movements on the right, even the far-right, in North America as well as in several European countries? How has secularism moved from a principle of separation between Church and State to an approach that defines the criteria of inclusion and exclusion attached to national identity? Which social and political actors contribute to regulating this new « field » of secularism, and according to whose interests? How do these relations between the right and secularism evolve in an international context characterized by new concerns related to « radicalization”? This thematic session will address these different issues by focusing on the historical processes of articulation between right and secularism, the players involved in the recomposition of the political arena as well as its current or anticipated effects. We will also look at the tension between the social labelling of « normal » and « pathological » in the name of secularism and, at the same time, its ongoing shift to the right of the political chessboard, in many contexts.
Abstract (French):
Il fut un temps où la laïcité ne se conjuguait pas avec les finalités de la droite politique. Les débats entourant la loi de 1905 en France ainsi que la diversité des voix des militants laïques québécois durant les années 1960 témoignent notamment de ce constat : la laïcité a été un projet de gauche durant le XXe siècle. Comment expliquer alors que celle-ci figure maintenant parmi les valeurs cardinales de nombreux partis et mouvements de droite ou même d’extrême-droite en Amérique du Nord ainsi que dans plusieurs pays européens ? Comment la laïcité est-elle passée d’un principe de séparation de l’Église et de l’État à un champ de vision délimitant les critères d’inclusion et d’exclusion à l’identité nationale ? Quels acteurs sociaux et politiques contribuent à réguler ce nouveau « champ » de la laïcité et en fonction de quels intérêts ? Comment ces relations entre la droite et la laïcité évoluent-elles dans un contexte international marqué par de nouvelles préoccupations liées à la « radicalisation » ? Cette session thématique abordera ces différentes questions en s’attardant aux processus historiques d’articulation entre les droites et la laïcité, aux acteurs participant à cette recomposition du champ politique ainsi qu’à ses effets actuels ou anticipés. Il sera aussi question de la tension entre la labellisation sociale du « normal » et du « pathologique » opérée au nom de la laïcité et le déplacement en train de se faire à la droite de l’échiquier politique, dans plusieurs contextes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑